Coupe d'Algérie

CRB - CSC : Belouizdad pour une onzième finale

Balegh : «On peut le faire»

Auteur : Islam Tazibt mercredi 24 avril 2019 10:58

Alerte! Le volcan du 20-Août entre en éruption ce mercredi, pour la demi-finale retour de la Coupe d’Algérie entre le Chabab de Belouizdad et le Chabab de Constantine. Le CR Belouizdad vise sa onzième finale dans cette compétition. L’euphorie baigne les rues de Belouizdad et de tous les quartiers favorables au grand Chabab. L’heure est à l’optimisme, notamment après le succès (2-0) décroché lors du dernier derby. La prestation des coéquipiers de Sayoud face au Nasria a en effet redonné confiance même aux plus pessimistes. Quelle équipe peut donc résister face à un niveau de jeu aussi élevé ? Face à tant de grinta et d’abnégation, quelle équipe peut donc priver les Rouge et Blanc d’une onzième finale ? D’une huitième consécration ? Le CSC peut-être ? « Personne ! », estiment les amoureux du club de Laâqiba qui espèrent fêter la qualif’ avec leurs joueurs. D’ailleurs, El Cousina devrait afficher complet cet après-midi à l’occasion de la réception du CSC.
Le scénario de 2012 dans les mémoires
C’est la deuxième fois dans l’histoire de la Coupe d’Algérie que le Chabab de Belouizdad se trouve dans pareille situation, à savoir jouer le match retour en ayant perdu le match aller. La première fut face au Nasria en quarts de finale. Et les Belouizdadis s’en sont très bien sortis. C’est d’ailleurs ce qui donne encore plus de force à cette équipe qui, il y a quelques mois seulement, pouvait à peine rêver du maintien. Les temps ont changé, les objectifs aussi. Mais l’histoire se répète. En effet, le CR Belouizdad affrontera pour la deuxième fois le CSC à ce niveau de la compétition. La première fois, ce fut en 2012. Année de la sixième consécration en Coupe d’Algérie. Pour cette deuxième, Herida, le seul joueur de l’effectif à avoir déjà remporté un titre avec le Chabab, et ses coéquipiers veulent entrer dans l’histoire du club en lui offrant sa quatrième finale en dix ans.
Keddad, la seule nouveauté de Amrani
La rencontre s’annonce compliquée pour les Belouizdadis, surtout sur le plan technique. Le CSC a montré ses griffes lors du match aller, mais il a aussi montré quelques lacunes. Et c’est justement sur ça que va miser Abdelkader Amrani. Le technicien belouizdadi ne compte d’ailleurs pas chambouler son équipe comparativement au dernier match face au NAHD. Seul Keddad retrouvera sa place de titulaire au détriment du jeune Hais. Le joueur formé au CRB, qui revient d’une suspension, évoluera dans l’axe de la défense, aux côtés de Bouchar tandis que Nessakh occupera le couloir gauche. Vous l’aurez compris, Amrani pourrait probablement maintenir son 4-3-3, surtout après la prestation de son équipe face au NAHD. Les autres joueurs garderont tous leur place, notamment Sayoud qui évoluera dans son poste de prédilection. Tout semble réuni pour arracher la qualification. Reste à traduire ça sur le terrain.
 

Balegh : «On peut le faire»

Un mot sur le dernier succès en championnat face au Nasria ?
Une grosse pression pesait sur nos épaules avant le début de la rencontre, notamment par rapport à notre situation au classement. Et puis, il s’agissait d’un derby face au Nasria, une équipe qu’on venait tout juste d’éliminer en Coupe d’Algérie. Mais bon, on a très bien réagi face à tout ça et on a démontré que durant cette deuxième partie de saison, on fait partie des meilleurs. Cette victoire, nous permet de faire un pas de plus vers notre principal objectif.
Pensez-vous qu’avec ces trois nouveaux points, le maintien, ce n’est plus qu’une question de temps ?
Je pense qu’on est sur la bonne voie. Depuis le début de la phase retour, on a enchainé plusieurs succès importants à domicile et à l’extérieur. D’ailleurs, on est resté invincibles. C’est ce qui nous permet de bien nous placer dans ce sprint final pour le maintien. Actuellement, on compte uniquement deux points d’avance. Dire que c’est presque fait serait de la folie car tout reste possible. On n’a donc pas le droit de lâcher. Bien au contraire, ce qui reste à faire est encore plus difficile.
Avec quel état d’esprit allez-vous aborder la demi-finale retour face au CSC ?
Après une victoire aussi brillante, on ne peut qu’être en confiance. Ce succès a eu un effet sur le moral des joueurs qui, à présent, ne pensent qu’à la Coupe d’Algérie et la possibilité de disputer une finale. Ce qui serait fantastique pour une équipe qui a très mal débuté sa saison. On a vraiment souffert au début mais maintenant, on est là et on est prêts à aller au bout de cette compétition.
Pensez-vous être en mesure de rattraper votre retard d’un but avant d’aller chercher une qualification ?
Bien sûr qu’on y croit. D’abord parce qu’on a les moyens de le faire. Je pense qu’on a suffisamment montré qu’on pouvait arriver à bout de n’importe quelle équipe et dans toutes les circonstances. Et puis, ça reste un match de football. Perdre à l’aller ne veut aucunement dire que la qualification est impossible. Il reste 90 minutes à jouer. 90 minutes durant lesquelles on fera tout notre possible pour inscrire les deux buts, ou plus, qui nous qualifieront en finale de la Coupe d’Algérie.
Quelles seront les clés de la rencontre ?
On s’attend à un match fermé. Le CSC viendra avec un avantage d’un but et fera tout pour le préserver tout en jouant le contre. Ils peuvent aussi venir et jouer comme s’il n’y avait pas eu de match aller. On s’attend à toutes les possibilités. C’est pourquoi, on va aborder notre rencontre avec un maximum de concentration. Le plus concentré prendra une option sur la victoire et sur la qualification. Le match se jouera sur de petits détails et il va falloir être efficaces sur les occasions qui se présenteront à nous. Et je suis sûr qu’il y en aura.
Un dernier mot pour conclure ?
Pour terminer, je lance un appel à tous les supporters du Chabab de Belouizdad pour leur demander d’envahir le 20-Août car on a plus que jamais besoin d’eux pour décrocher notre billet pour la finale. Je sais qu’ils rêvent plus que nous de disputer cette finale et surtout de décrocher la huitième Coupe d’Algérie dans l’histoire du club. Je leur promets qu’on fera tout pour le faire.
 

Amrouche «Difficile mais pas impossible»

Les heures passent et la tension monte. Après avoir perdu la première manche de la demi-finale de la Coupe d’Algérie à Constantine (1-0), les Belouizdadis attendent de prendre  leur revanche au 20-Août, et le mot « remontada » est dans la bouche de tous les supporters du CRB. « Nous pouvons le faire », voilà le genre de déclarations qu’on entend depuis quelques jours. Le premier Belouizdadi à croire au sursaut d’orgueil du Chabab n’est autre que Lotfi Amrouche. Le technicien rouge et blanc s’est montré optimiste dernièrement en conférence de presse. « Rien n’est impossible dans le football, a-t-il lâché. Certes, notre mission s’annonce difficile mais elle n’est pas impossible. »

«Nous devons être optimistes…»
Un optimisme qui est le résultat des dernières prestations convaincantes des Belouizdadis, comme ce succès obtenu haut la main face au Nasria dans un derby dominé de bout en bout. « Il s’est passé beaucoup de choses depuis le match aller. Nous allons disputer le match retour dans de bonnes dispositions. Nous devons être optimistes. Je suis convaincu qu’à un moment donné du match on sera proches de la qualification. A ce moment-là, nous aurons l’ascendant psychologique et notre adversaire aura des doutes. »

«… et efficaces devant  les buts»
Et si les probabilités semblent entretenir l’espoir d’une qualification, Lotfi Amrouche considère que son équipe a les armes offensives pour remonter le score du match aller. Mais à une seule condition : « Nous devons être efficaces face au but. Face au Nasria, on a fait une première mi-temps de folie avec énormément d’occasions créées. Sauf qu’on en a concrétisé une seule. Et c’était sur balle arrêtée. Nous devons être plus concentrés et plus précis dans notre dernier geste. C’est comme ça qu’on arrivera à les faire douter ».

«L’apport des supporters sera important»
Pour terminer, Amrouche a rappelé l’importance de l’apport du public dans ce genre de rencontres. « Nous devons rester patients. On a un retard d’un but à surmonter mais ce n’est que la moitié de l’éliminatoire. Nous devons imposer progressivement notre domination pour avoir la possibilité de remonter. Comme je l’ai dit, nous devons être efficaces en attaque et solides en défense. Nous aurons aussi besoin de l’apport des supporters qui nous aideront à nous transcender sur le terrain. »
 

 

Publié dans : Sayoud Keddad BELAGH CRB - CSC

Fil d'actualité



Sondage

Archive

Une coupe du monde tous les deux ans, êtes-vous pour ou contre ?

Quel est votre pronostic pour le match du mois de novembre entre Djibouti et l'Algérie ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 5199 27/10/2021

Archive

Année
  • 2021
  • 2020
  • 2019
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir