Coupe d'Algérie

ARB Ghris 2 - JSK 0 : L’HUMILIATION !

Daoudi : «C’est une qualification méritée» Iboud : «C’est une gifle»

Auteur : Saïd Djoudi mercredi 19 décembre 2018 10:47

Stade : Laoucedj-Boudjelel (Mascara)
Affluence : record
Arbitres : Fasih, Sadi, Guesoum
Avertissement : Megherbi (45’) (ARBG)
Buts : Daoudi (52’), Hamsas (87’) (ARBG)

ARBG : Hezil, Megherbi, Tiar, Geniche, Laroussi, Attou A. (Daoudi 46’), Benkada, Ouarazni, Attou M., Hamsas, Beghdad
Entraîneur : Arrar

JSK : Salhi, Chetti, Belaïli, Tizi Bouali, Saâdou, Oukaci (Fiston 30’), Benkhelifa, Benyousef, Tafni, Hamroune, Uche (Belkacemi 67’)
Entraîneur : Dumas

Le finaliste de la précédente édition de la Coupe d’Algérie s’est fait éliminer par la modeste formation de Ghris sur le score de 2 buts à 0. La JSK n’a pu revenir avec la qualification lors de son déplacement hier à Mascara où elle a affronté l’ARB Ghris, un club qui vient d’écrire une nouvelle page dans l’histoire de la compétition en éliminant le géant kabyle. Une qualification héroïque pour les habitants de Ghris et une humiliation historique pour la JSK.

5’, Chetti menaçant
Comme il fallait s’y attendre, la formation kabyle a débuté cette rencontre en exerçant une grosse pression sur cette formation de Ghris. C’est Chetti qui s’est créé la première grosse occasion après seulement 5’ de jeu. Mais le ballon du latéral gauche est passé à quelques centimètres du but du portier Hezil.

Beaucoup d’occasions ratées par la JSK
Après cette première tentative de Chetti, les Kabyles n’ont pas été très percutants devant. Nous avons assisté à une large domination de la JSK en matière de possession du ballon mais sans pour autant se montrer dangereux devant. Et ce n’est qu’à la 30’ que les Kabyles ont créé leur seconde tentative suite à une frappe de Hamroune, bien captée par le gardien adverse. Les occasions se sont enchaînées par la suite, à l’image de la tentative de Chetti à la 40’ mais une fois de plus, le ballon n’était pas cadré. Des occasions loupées qui ont soulevé la colère du coach Dumas.

Les Kabyles se sont faits des frayeurs avant la pause
Quelques minutes avant la pause, c’est la formation de Ghris qui s’est procurée une grosse opportunité. On jouait la 42’, lorsque les locaux ont bénéficié d’un coup franc dangereux. Et c’est Megherbi  qui s’est chargé de le tirer. Le joueur de Ghris a lancé un boulet de canon. Le ballon a frôlé la tête de Laroussi qui était seul face au but. Sur l’action, Salhi était battu. Et c’’est sur ce score de zéro partout que les deux formations se sont quittées à la pause.  

52’, Ghris ouvre le score
En seconde période, ce sont les locaux qui ont créé l’exploit en ouvrant le score contre toute attente. Le pire des scénarios s’est produit pour cette formation kabyle, puisqu’à la 52’, le remplaçant Daoudi a pu tromper la vigilance des défenseurs et du portier des Canaris. L’attaquant de Ghris a enchaîné une superbe frappe qui a fini au fond. Ce fut la douche froide pour les joueurs de la JSK qui étaient en réelle difficulté dans cette rencontre.

87’, Hamsas réalise l’exploit
Après cette ouverture du score, les Kabyles ont tenté de revenir au score. Fiston a essayé une frappe de loin à la 56’, mais son ballon a été sorti en corner. Un corner qui n’a pas donné grand-chose, puisque la défense s’est bien dégagée sur l’action. Le fait marquant est que les Kabyles n’ont rien fait pour revenir au score, ce qui a permis à cette formation de Ghris de doubler la mise. On jouait la 87’ lorsque l’auteur de la passe décisive Hamsas a doublé la mise suite à une contre-attaque devant l’absence totale des défenseurs kabyles. Un but qui a anéanti les chances de la JSK de revenir au score. Et c’est Ghris qui a créé la première surprise de ces 32es de finale en éliminant le club le plus titré d’Algérie.
 

Daoudi : «C’est une qualification méritée»
Auteur du premier but face à la JSK, l’attaquant Daoudi s’est dit lui aussi tout heureux de la qualification.
«Nous sommes très contents de cette qualification méritée face à une grande équipe de la JSK. Nous savions dès le départ que le match n’allait pas être facile devant un gros calibre, mais on n’a jamis douté en nos moyens. On a très bien préparé le match et sur le terrain, je pense qu’on a montré que nous sommes capables de relever le défi. C’est une qualification qui va nous ouvrir l’appétit pour aller chercher d’autres performances et nous donner de la motivation. Je tiens à l’occasion, à féliciter nos supporters qui nous ont également soutenus pendant tout le match, nous allons tout faire pour rester sur notre lancée et aller le plus loin possible en coupe.»

«Il ne faut pas oublier le championnat»
Pour l’attaquant de cette équipe de l’ARB Ghris, Daoudi, cette qualification en coupe ne doit pas leur faire oublier le championnat qu’ils doivent aussi gérer en réalisant de bons résultats : «La Coupe d’Algérie n’est pas une priorité. C’est une compétition que nous considérons secondaire, notre principal objectif est le championnat et les joueurs vont tous donner sur le terrain pour atteindre nos objectifs en championnat.»
 

Iboud : «C’est une gifle»
La JSK, qui a joué, hier après-midi, son premier match de Coupe d’Algérie dans sa nouvelle édition 2018-2019, n’a pas réussi à passer le premier tour en se faisant éliminer par la petite équipe de l’ARB Ghris sur le score de deux buts à zéro. Une élimination que personne n’attendait tant sur le papier, les Canaris partaient largement favoris. Mais comme on dit, en coupe il n’y a pas de différence de niveau ou de palier et cela s’est nettement vérifié face à l’ARB Ghris. Le porte-parole de la JSK, Miloud Iboud, avait difficilement accepté de livrer ses impressions tant il était abattu, n’arrivant pas à croire que la JSK, le finaliste de la dernière édition, ne poursuivra pas son aventure. Concernant l’élimination prématurée, Iboud a déclaré : «J’ai vraiment pas les mots pour parler de cette élimination amère et inattendue. Honnêtement, je n’ai même pas la force de parler, j’ai les jambes sciées. C’est en fait une gifle car on n’avait aucun droit de perdre ce match. On a effectué une bonne préparation, l’équipe a été mise dans de bonnes conditions pour arracher une qualification mais malheureusement ; aujourd’hui je n’ai pas reconnu l’équipe et les joueurs. Ceci dit, il faut rester sportif, accepter la défaite et penser à l’avenir. Nous n’allons pas rendre les armes, nous avons une équipe en reconstruction, il faut poursuivre le projet et aller de l’avant.»

«Les joueurs sont passés complètement à côté»
Voulant savoir qu’est ce qui n’a pas marché face à l’ARB Ghris qui s’est montré plus entreprenant et plus dangereux, Iboud dira : «En fait, les joueurs étaient absents, ils n’ont rien fait pour prétendre marquer et arracher la qualification. Personnellement, je n’ai rien vu sur le terrain, ils sont passés complètement à côté. Je n’ai pas cru mes yeux, car on dirait que c’est une tout autre équipe qui s’est présentée sur le terrain.»

«Il y a encore des manques à combler»
Poursuivant ses déclarations à propos de la physionomie du match et du rendement général de la JSK, Iboud enchaîne : «Sincèrement, c’est malheureux de quitter la course dès le premier tour. Certes, la coupe n’est pas notre principal objectif mais pour une équipe finaliste de l’édition passée, il est légitime de dire que nous voulions aller le plus loin possible. J’ai constaté qu’il y a encore beaucoup de manques qu’on doit combler et ça ne se fera qu’avec le travail rigoureux et beaucoup de sérieux de la part des joueurs.»

«Tout le monde a le moral à plat»
Au sujet de ses sentiments, suite à cette amère élimination, Iboud déclare : «C’est la pire des choses à laquelle on ne s’attendait pas vraiment. L’équipe a, comme je vous le disais, effectué un bon stage de préparation et tous les moyens ont été mis à sa disposition pour gagner ce match et signer un bon début de phase retour. Cette élimination est difficile à digérer, du moins pas de sitôt, car elle va certainement laisser des séquelles chez tout le monde. Le moral est à plat, il va falloir remobiliser au plus vite les troupes pour les prochaines échéances.»

«On doit désormais se concentrer sur le championnat»
Eliminée de la Coupe d’Algérie, la JSK n’aura désormais que le championnat pour sauver sa saison. Selon le porte-parole Iboud, l’équipe ne va pas sombrer dans le chaos. Bien au contraire, elle doit s’en remettre au plus vite pour préparer sa première sortie en championnat le 4 janvier prochain face à la JSS : «Nous sommes malheureusement éliminés de la Coupe d’Algérie mais ce n’est pas la fin du monde. Il ne faut pas perdre de vue le championnat, nous allons reprendre le travail et préparer le premier match de la phase retour. Désormais, on doit mettre le cap sur le reste du parcours et ne jamais baisser les bras.»

«L’ARB Ghris n’a pas démérité et bravo pour l’hospitalité des dirgeants»
En toute sportivité, Iboud a souligné : «L’équipe de l’ARB Ghris a montré un visage qui l’honore. Sincèrement, je tiens à féliciter sportivement cette équipe pour sa qualification que je considère méritée sur toute la ligne. Je tiens également à saluer son hospitalité surtout qu’ils ont réservé à la JSK leur vestiaire principal et cela nous a énormément touchés. Encore une fois, j’adresse tous nos remerciements à l’équipe de l’ARB Ghris tout en leur souhaitant d’autres succès dans leur parcours tant en coupe qu’en championnat.»

Publié dans : Belaïli JSK Salhi Oukaci Saâdou Tizi Bouali Chetti ARB Ghris

Fil d'actualité



Sondage

Archive

Une coupe du monde tous les deux ans, êtes-vous pour ou contre ?

Quel est votre pronostic pour le match du mois de novembre entre Djibouti et l'Algérie ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 5195 23/10/2021

Archive

Année
  • 2021
  • 2020
  • 2019
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir